Construisez votre projet professionnel étape par étape

 

Construisez un projet professionnel en accord avec

votre parcours et vos attentes !

 

Tout commence par un bilan. J’espère que vous aimez jouer les détectives, car l’enquête porte sur vous. Apprenez à repérer vos atouts. Listons ensemble quelles compétences vous ont apporté vos formations, vos expériences et votre personnalité. Ce travail vous servira grandement à l’avenir pour chaque entretien. Nous allons procéder par étapes. Ne vous sentez pas déjà perdu, vous avez déjà commencé cet exercice en créant votre CV.

 

Avant toute chose, mettons-nous d’accord sur la définition de compétenceElle se divise en trois catégories :

? Un savoir est une connaissance acquise par l’apprentissage ou l’expérience. Nous la formulons par les verbes apprendre, savoir ou connaître.

Exemples : jai appris les différentes étapes d’une étude de marché.

? Un savoir-faire est une compétence opérationnelle acquise par la pratique. Nous la formulons avec un verbe d’action.

Exemples : j’ai fait des études de marché pour ce type de produit.

? Un savoir-être est une compétence comportementale reflétant votre personnalité. Nous la formulons par des adjectifs ou des noms communs.

Exemples : je suis organisé et j’ai le sens du détail.

 

Voici les étapes que nous vous proposons de suivre :

 

ÉTAPE N°1 : FAITES LE POINT SUR VOS FORMATIONS

ÉTAPE N°2 : FAITES LE POINT SUR VOS SAVOIR-FAIRE & VOS SAVOIR-ÊTRE

ÉTAPE N°3 : DÉFINISSEZ VOTRE PROJET PROFESSIONNEL

ÉTAPE N°4 : RÉALISEZ VOTRE PROJET PROFESSIONNEL

 

 

ÉTAPE N°1 : FAITES LE POINT SUR VOS FORMATIONS

La formation rythme votre vie professionnelle. C’est elle qui vous enseigne les bases de votre métier et de son secteur d’activité quand vous débutez. C’est elle qui vous fait évoluer vos pratiques quand vous êtes en poste. La formation, c’est génial et ça compte en entretien ! Commencez par trouver ce que chacune de vos formations vous a apporté. Pour ce faire, nous vous proposons de remplir un tableau :

 

Tableau formation

Formation / Savoir / Savoir-faire / Savoir-être / Outils

Attention, ne négligez pas les outils que vous avez appris à utiliser. Ils peuvent faire la différence dans un entretien.

 

POUR APPROFONDIR

Répondez aux questions suivantes :

  • Qu’avez-vous préféré dans chacune de vos formations ?
  • Qu’est-ce que vous n’avez pas aimé dans chacune de vos formations ?
  • Quelle est la formation qui vous a apporté le plus ? Pourquoi ?
  • Qu’avez-vous préféré apprendre ?
  • Quelle connaissance a été le plus difficile à assimiler ? Pourquoi ?

 

ÉTAPE N°2 : FAITES LE POINT SUR VOS SAVOIR-FAIRE & VOS SAVOIR-ÊTRE

Avançons dans notre enquête. Nous arrivons sur vos expériences professionnelles. Ces données sacrées qui diront au recruteur ce que vous pouvez faire. Mais aussi, comment vous allez le faire (sous-entendu, comment vous allez vous comporter dans l’exécution d’une mission.).

 

tableau expérience professionnelle

Entreprise / Missions / Savoir-faire / Savoir-être / Outils

 

Un objectif, une mission pour le réaliser qui engage des compétences et un résultat

 

MESUREZ VOTRE ACTION EN OBJECTIFS ATTEINTS

Au moment d’aborder vos missions fièrement menées, glissez le résultat de vos actions. C’est une manière de démontrer que vous avez su répondre aux objectifs de vos anciens employeurs. Le mot “objectif” est sujet à des confusions. Un objectif porte un résultat qui est toujours quantifiable.

Exemple : avoir l’objectif d’augmenter les ventes, le nombre d’abonnés, la vitesse d’exécution d’un service, réduire la production de CO2, etc…

Cela dit, les objectifs peuvent servir une finalité plus grande.

Exemple : faire grossir l’entreprise, rendre son contenu plus intéressant, gagner en efficacité, être plus écologique etc…

 

UTILISEZ LES BONS MOTS-CLÉS

Vous pouvez consulter votre contrat de travail. Les missions y sont énoncées.
Pour enrichir votre démarche, recherchez dans votre domaine :

▶ Des offres d’emploi aux missions similaires ➡ Consultez nos offres d’emploi

▶ Des fiches descriptives de votre métier (Pôle Emploi, Onisep, Diplomeo etc.)

En plus de vous aider à débloquer vos souvenirs, elles vous aideront à utiliser le bon vocabulaire. Il est essentiel de repérer les mots-clés importants. Ils doivent être utilisés partout : CV, lettre de motivation et lors de l’entretien d’embauche. Alors voici un petit tutoriel :

1.   Rendez-vous sur le site ? ? Nuage de mots

2.   Copiez-collez l’intégralité de l’offre d’emploi ou de la fiche métier.

3.   Vous obtenez les mots les plus utilisés.

 

REPÉREZ VOS SAVOIR-ÊTRE ATOUTS

  • Pouvez-vous me citer trois de vos qualités et trois de vos défauts ?

Comprendre ses atouts et ses points d’amélioration personnels est le plus difficile des exercices. Car nous sommes à la fois juges et jugés. Cet exercice intervient en dernier, une fois les missions et les savoir-faire posés. Nous vous conseillons de procéder dans cet ordre :

1.   Répondez naturellement en prenant du recul. Essayer de compléter vous-même le tableau en étant sincère.

2.  Améliorez vos réponses. Demandez à votre supérieur, vos collègues, vos proches. Recherchez des listes de savoir-être. Faites des tests de personnalité.
Vous pouvez faire un tour sur ce blog ?? Liste de 46 soft-skills

 

ÉTAPE N°3 : DÉFINISSEZ VOTRE PROJET PROFESSIONNEL

Que vous ayez 20 ans ou 70 ans, chaque période de la vie s’accompagne d’un questionnement intérieur. Vous évoluez personnellement et professionnellement. Il se peut que le métier que vous exercez soit déjà le bon. Or, une évolution de responsabilités serait la bienvenue. Ou bien, il se peut qu’un changement de secteur d’activité s’impose. Ou encore, qu’il vous faut changer carrément de métier. Tant de questions auxquelles un projet professionnel peut répondre !

Définir son projet professionnel ne veut pas dire : trouver le job de ses rêves en 5 minutes chrono (malheureusement). Néanmoins, ça vous permettra de construire des critères efficaces dans votre recherche. C’est un travail personnel. Pour y voir plus clair, le philosophe Alan Watts pose la question suivante : “Que feriez-vous si l’argent n’était pas un problème ?”

Nous allons compléter la question :

 

Que feriez-vous si le temps et l ’argent n’étaient pas un problème et si vous ne pouviez pas échouer ?

 

Il faut construire cette carte personnalisée qui vous permet d’avancer dans la bonne orientation professionnelle. Elle vous permettra de savoir si vous êtes sur la bonne voie à moyen long terme. Comme le dit ce célèbre proverbe “savoir d’où l’on vient, pour savoir où l’on va”. Dans notre cas, comprendre qui nous sommes pour comprendre ce que l’on veut devenir.

Vous avez déjà répondu à ces deux questions :

  • Qu’est-ce que je sais faire ?  en dressant le bilan de vos savoir-faire.
  • Qu’elles sont mes qualités et mes défauts ? ➡ en dressant le bilan de vos savoir-être.

 

QUESTIONNEZ VOS PRÉCÉDENTES EXPÉRIENCES

Reprenez votre tableau précédent. L’enquête touche bientôt à sa fin. Nous arrivons au point le plus important : votre ressenti profond.

 

ANALYSEZ VOS MISSIONS

Demandez-vous parmi toutes les missions réalisées ou en cours, quelle est la mission :

  • Dans laquelle vous étiez le plus à l’aise ?
  • Dans laquelle vous étiez le moins à l’aise ?
  • Qui vous a donné l’impression d’évoluer personnellement ?
  • Qui vous a donné l’impression de ne pas être à votre place ?
  • Que vous avez préféré ?
  • Que vous avez détesté ?

 

PRENEZ DU RECUL SUR LES STRUCTURES POUR LESQUELLES VOUS AVEZ TRAVAILLÉ

Repérez quel environnement de travail vous a le plus convenu.

  • Quels étaient les points positifs ?
  • Quels étaient les points négatifs ?
  • Qu’est-ce que vous auriez amélioré dans chacune ?
  • Où est-ce que vous avez préféré travailler ? Pourquoi ?
  • Où est-ce que vous n’avez pas aimé travailler ? Pourquoi ?

 

RÉPONDEZ À VOS BESOINS D’ÉVOLUTION

Maintenant que votre passif a été approfondi. Consacrons-nous exclusivement sur votre présent et vos envies d’évolution :

 

DÉCHIFFREZ VOS ENVIES DE FORMATION

  • Que préférez-vous dans votre métier actuellement ?
  • Quelles nouvelles compétences vous seraient utiles dans son exercice ?
  • Que voudriez-vous savoir faire mieux ?
  • Que voudriez-vous faire comme nouvelle mission ?

 

TROUVEZ COMMENT RENDRE VOTRE TRAVAIL PLUS ÉPANOUISSANT

  • Avez-vous un moyen d’intégrer une de vos passions à votre travail même si cela implique de changer d’entreprise ou de métier ?
  • Que pouvez-vous faire pour obtenir un meilleur équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle ?
  • Dans quelle forme de travail vous épanouirez-vous le plus ? (salarié, dirigeant, free-lance, temps plein, mi-temps, travailler seul ou en équipe, télétravail, etc.)
  • Qu’est-ce qui manque à votre environnement de travail pour le rendre parfait selon vous ?

Sans oublier ces éléments décisifs :

  • Avez-vous des obligations familiales ?
  • Avec-vous des contraintes géographiques ? 
  • Quelle est votre fourchette de salaire idéal ?

ÉTAPE N°4 : RÉALISEZ VOTRE PROJET PROFESSIONNEL

LORSQUE VOUS RECHERCHEZ UN EMPLOI

 

Votre projet professionnel est-il en accord avec l ‘entreprise et les missions et pour lesquelles vous postuler ?

 

Votre projet professionnel permet au recruteur de connaître votre présent et votre futur. Il verra à votre projet professionnel s’il peut se projeter avec vous sur le long terme ou non. Pour cause, il cherche à produire la meilleure combinaison possible entre les désirs d’évolution professionnelle du salarié et la ligne directrice de l’entreprise. De votre côté, il est intéressant de savoir si rejoindre cette entreprise à ce poste sera épanouissant à long terme.

  • Est-ce que l’entreprise va vous permettre d’évoluer dans le sens que vous souhaitez ?
  • Serez-vous épanouis dans ce poste ?
  • Prévoyez-vous de faire carrière au sein de l’entreprise ?
  • Que vous apporte le fait de travailler pour cette entreprise ?
  • Pourquoi cette entreprise et pas une autre ?

Si vous vous apercevez que votre projet professionnel ne correspond pas à l’entreprise. Il vaut mieux continuer vos recherches et trouver l’entreprise avec qui la collaboration sera plus enrichissante.

 

SI VOUS CHANGEZ DE MÉTIER

Changer de métier passe par la formation. Une période qui rime avec baisse de revenu et changement de plan de vie. Il est nécessaire de mesurer la faisabilité de votre projet. Il faut vous renseignez-vous sur le nouveau marché que vous voulez rejoindre. Vous pouvez vous demander si votre projet professionnel est-il en accord avec votre vie personnelle et le marché d’emploi actuel.

La question familiale, financière et géographique se pose. Il s’agit de savoir comment organiser la mise en action de votre projet professionnel. Concernant votre famille, prenez le temps d’en discuter posément. Un tel changement va peut-être impacter vos proches. Vous avez besoin d’être soutenu et eux, d’être rassuré. Donc, vous devez choisir le meilleur moyen de vous former à votre nouveau métier.

QUELLE FORMATION VOUS CONVIENT LE MIEUX ?

  • Partez-vous de zéro ?
  • Quelle manière de vous former vous convient-elle le mieux ?
  • En combien de temps voulez-vous idéalement être formé(e) ?

VOTRE PROJET PROFESSIONNEL EST-T-IL POSSIBLE FINANCIÈREMENT ?

  • Combien de temps allez-vous mettre pour pouvoir exercer votre nouveau métier ?
  • Quelles sont vos solutions pour combler la perte de revenu lié à ce changement ? 
  • Quelles sont les démarches administratives à remplir ?

VOTRE PROJET PROFESSIONNEL EST-IL RÉALISABLE GÉOGRAPHIQUEMENT ?

  • Est-ce qu’il y a des offres d’emploi pour ce métier là où vous habitez ?
  • Combien de kilomètres acceptez-vous de faire entre votre domicile et votre travail ?
  • Êtes-vous prêt(e) à déménager si l’offre n’est pas satisfaisante ?
définir projet professionnel

Comment trouver un emploi sur LinkedIn ? Nos conseils

Trouver un emploi sur LinkedIn - Identité visuelle

Pour trouver un emploi sur LinkedIn, vous allez devoir suivre certains de nos conseils.

LinkedIn est une plateforme mondialement connue pour sa communauté B2B. Son axe de développement a toujours été la mise en relation entre les candidats et les entreprises.

Vous avez de la chance, car nos chargées de recrutement sont présentes dessus, et pas seulement pour faire de la veille. Elles y sont surtout présentes pour faire du sourcing et trouver le meilleur candidat pour nos adhérents.

Si vous n’êtes pas encore visible sur LinkedIn et que vous êtes en recherche d’emploi, je vous invite à tout de suite vous y créer un profil professionnel.

 

Afin de se créer un profil complet et optimisé, nous allons vous donner 3 conseils.

 

Tips n°1 : Faire attention à l’image que nous renvoyons aux recruteurs.

Vous devez savoir que 85% des décideurs B2B sont présents et actifs sur la plateforme. Soigner sa présence visuelle est primordial, n’oubliez pas que LinkedIn reste un réseau social et l’apparence est très importante.

Pour faire attention à votre image, vous devez importer une photo de profil de qualité professionnelle. Oubliez les selfies que vous publiez sur Instagram, LinkedIn n’est pas fait pour ça.

Format et dimensions : Carré et 400 x 400 pixels. 

Si vous êtes à l’aise avec Canva, je vous invite à l’utiliser pour optimiser votre photo de profil.

 

Une PP de qualité donnera confiance aux recruteurs et facilitera votre recherche d’emploi sur LinkedIn.

 

Dans cette partie visuelle, votre bannière de couverture doit avoir les mêmes caractéristiques. Oubliez le panorama que vous avez pris l’été dernier devant la piscine avec vos amis.

Format et dimensions : Rectangle et 1128 x 191 pixels

Trouver un emploi sur LinkedIn - Identité visuelle

Trouver un emploi sur LinkedIn - Identité visuelle

Tips n°2 : Rendre facilement identifiable que vous êtes en recherche d’emploi sur LinkedIn dans un secteur d’activité précis.

Comme vous avez pu le voir sur l’illustration ci-dessus, un cadre vert #opentowork apparait sur la PP. Ce cadre montrera aux recruteurs que vous êtes en pleine recherche d’emploi et ouvert à travailler.

En plus de ce cadre visuel, vous devez optimiser le titre de votre profil.

Aujourd’hui, les recruteurs vont faire leurs recherches de candidats sur LinkedIn grâce à des mots-clés et une technique de ciblage bien précise.

Si nous cherchons un/une comptable pour le compte d’un de nos adhérents, voici ce que nous allons écrire dans la barre de recherche LinkedIn : En recherche d’emploi comptabilité.

Vous avez donc tout intérêt à mettre votre statut et votre secteur d’activité.

Statuts populaires :

  • En reconversion professionnelle
  • En recherche d’emploi
  • En recherche de stage
  • En recherche d’alternance
  • Demandeur d’emploi

 

Tips n°3 : Avoir un profil complet

Un profil complet aura plus de chance de gagner en popularité et donc d’apparaître devant les yeux des recruteurs.

C’est une étape très importante lors de votre création de compte. Voici quelques éléments obligatoires à faire apparaître sur votre profil professionnel :

  • Photo de profil
  • Titre du profil
    • (qui donne envie d’interagir avec vous)
  • Ajouter un secteur de spécialisation
  • Décrire ses formations et certifications passées et/ou obtenues
  • Ajouter un CV électronique grâce à un lien externe
    • (technique encore très peu connu, mais qui amène une très grande valeur ajoutée)
  • Présenter ses expériences et les missions effectuées
  • Ajouter des compétences
  • Ecrire une description personnelle sur vos savoir-faire, vos savoir-être, vos expériences et vos ambitions professionnelles

Idéalement, des recommandations professionnelles de vos collaborations passées seraient un vrai plus pour votre profil.

Si vous êtes en recherche active d’emploi, nous vous invitions à prendre contact avec nos chargées de recrutement, Alice, Manon et Margot.

Nous vous invitions également à consulter nos offres d’emploi.

Voici des articles sur le numérique qui pourraient vous intéresser :

 

Voici des photos prises par David, lors de notre matinée de sensibilisation au GEGG.

 

Les chargées de recrutement, Stéphanie et Clara en pleines modifications de leurs profils.

Trouver un emploi sur LinkedIn - Identité visuelle

Yoann et Manon en plein interaction sur l’optimisation d’un profil LinkedIn de Chargée de recrutement.

Trouver un emploi sur LinkedIn - Identité visuelle

Stéphanie REINA, en train de créer son identité visuelle sur LinkedIn.

Trouver un emploi sur LinkedIn - Identité visuelle

Y.B

Trouver un emploi sur LinkedIn - Identité visuelle

Le Salon TAF est là, comment réussir son Job Dating!

Ça y est, nous y sommes, le Salon TAF est dans 2 jours. 48h. 2 dodos.

Un salon de l’emploi comme le Salon TAF c’est une chance pour les candidats de rencontrer beaucoup de recruteurs, en une seule journée, dans un seul endroit. Le casse du siècle en terme de candidatures. Un hold up avec à la clef un emploi. Alors les Ocean’s 11 12 13, on dit quoi à ça ?

Mais comme toute organisation de cette envergure, cela demande un minimum de préparation. Vous n’aurez pas le professeur dans l’oreille pour vous dire « Loussous-Debat, c’est le moment de passer à la phase 2 ». Oui nous sommes dans le Gers, chez nous ce n’est pas Berlin et Tokyo, c’est « Loussous-Debat » et « Duran ».

Pas de panique, nous sommes là, et nous avons plein de conseils pas piqués des hannetons pour que puissiez faire péter les 45 600 000 000 de wons.

 

Salon TAF Recruteuses GEGG

 

Vous aurez 5 minutes avec nos recruteurs, prêt ? GO !

 

  • Déjà c’est très bête, mais pensez à vous prendre une bouteille d’eau et un snack. Entre les temps de parole et la pression, vous allez vivre une journée riche en émotions. Il vous faudra reprendre des forces.

 

  • Dress code casual chic (qué ?). Nous n’attendons pas de vous que vous veniez en costard cravate et tailleur pour les filles. Une tenue sombre, élégante et simple fera très bien l’affaire. Si vous venez en claquette chaussette… même en ayant perdu un pari, c’est gênant. Vous n’aurez pas d’autres occasions de faire une première bonne impression.

 

  • Préparer votre pitch. Pitch pas la brioche de Pasquier. Le pitch c’est un une présentation courte mais très efficace pour se présenter. Entrainez-vous chez vous avant le jour-J. Avec un chronomètre, vous ne devez pas dépasser 1min 30. Le discours doit être dynamique et apporter un grand nombre de réponses sur qui vous êtes et ce que vous cherchez.

 

  • Laissez parler le recruteur. Le risque de ce genre d’exercice, quand on a peu de temps, c’est de trop parler et à la fin le recruteur n’a plus le temps de poser ses questions. D’où l’importance de s’être entrainé et chronométré avant.

 

  • Ne perdez pas la spontanéité. Il sera tentant de réciter votre discours appris par cœur, mais vous risquez de perdre l’intérêt du recruteur. Pensez au rythme.

 

  • Vendez-vous. Ce n’est pas le moment d’être pudique. N’hésitez pas à défendre vos motivations, votre projet professionnel et votre parcours. Vous n’avez rien à perdre, vous êtes en plein hold up. Vous n’êtes pas là pour faire de la figuration !

 

  • Pensez à sourire. Même si vous avez envie de mourir à l’intérieur parce que vous venez d’appeler la recruteuse « maman », gardez le sourire. Un recruteur gardera une meilleure image d’un candidat souriant.

 

  • Tenez-vous droit sur la chaise. Vous êtes là pour faire bonne impression votre image est importante. Si vous êtes vouté, ou recroquevillé sur vous-même vous perdez en prestance et votre voix sera moins audible.

 

  • Laissez votre CV. Faire tout ce chemin pour repartir avec ses CV, c’est dommage. (les conseils pour un CV béton c’est ici)

 

  • Prenez la carte de visite de la personne que vous avez rencontré. Vous pourrez ainsi lui envoyer un email dans quelques jours pour la remercier et vous rappeler à son bon souvenir. Si vous avez oublié de lui dire quelque chose vous concernant vous pouvez profiter de l’occasion.

 

Le salon TAF, comme tous les salons de l’emploi n’a d’intérêt que si vous profitez de l’opportunité pour rencontrer le maximum d’entreprises. Même celles où vous n’êtes pas tout à faire sur.e. Profitez de cette opportunité pour travailler votre réseau, et qui sait… C’est un HOLD UP on vous dit!!!

 

Sandra Bullock Stars GIF - Find & Share on GIPHY

 

Mais dans tous les cas, passez au stand du GEGG rencontrer notre équipe de recrutement. Nous avons des offres d’emplois sur tout le département et surtout nous pouvons vous faire travailler à temps partagé dans plusieurs entreprises. Adieu la monotonie et Martine avec ses histoires de chats 5 jours par semaine ! En travaillant pour plusieurs structures vous cassez la routine et vous gagnez en compétences sur une plus grande variété de postes.

Salon TAF 2022 entretien

Le salon TAF approche : Comment bien rédiger son CV

Si vous êtes habitués des salons pour l’emploi vous le savez, les autres vous le découvrirez très prochainement, tout va très vite. Vous disposez de moins de 10 minutes pour faire bonne impression auprès du recruteur. L’un de vos outils pour y arriver est votre CV, qui doit être bien rédigé. C’est également ce que le recruteur gardera de vous (en plus de ses notes) quand vous aurez quitté le stand. Continue reading “Le salon TAF approche : Comment bien rédiger son CV”

Salon TAF 2022 CV

Référencement local et Google My Business

Google My Business - Référencement Local

Tout savoir sur le référencement local et Google My Business.

Google My Business (GMB) est un puissant outil pour améliorer son référencement local et apparaître parmi les premiers sur les pages des moteurs de recherche. Les objectifs sont d’accroître sa visibilité et d’augmenter le trafic sur votre site internet.

C’est un outil gratuit, donc vous n’aurez pas forcément besoin d’investir dans une régie publicitaire comme Google Ads, qui est en plus de ça, hors de prix.

 

Vous l’aurez compris, avoir une page GMB est obligatoire pour un référencement local, mais faut-il encore bien l’optimiser.

 

7 erreurs à éviter pour votre fiche GMB

  • Erreur n°1 : Ne pas avoir de fiche

Avant toute chose, si vous êtes chargé de communication d’une entreprise ou chef/directeur de cette même entreprise et que vous n’avez pas de fiche GMB, c’est une erreur. Comment voulez-vous que vos clients, vos prospects vous trouve localement ?

 

  • Erreur n°2 : Avoir une fiche vide

Vous avez une fiche, mais elle n’est pas optimisée ? Pensez à rajouter vos coordonnées de contact, vos horaires d’ouvertures, un itinéraire et un site internet référent.

Une fiche remplie obtiendra de meilleurs résultats qu’une fiche vide ou à moitié remplie.

 

  • Erreur n°3 : Sous-estimer la puissance de l’outil spécialisé dans le référencement local

Comme nous l’avons dit, Google My Business aide au référencement local. Grâce à lui, vous pouvez facilement vous retrouver en première page des moteurs de recherche.

GMB est intimement lié à Google Maps, vous faites donc d’une pierre deux coups. Grâce à GMB, vous apparaissez en premier, et grâce à Maps, les utilisateurs peuvent vous trouver facilement.

 

  • Erreur n°4 : Avoir des informations incohérentes

Cette erreur est assez fréquente et pourtant elle fait partie des étapes les plus faciles et les plus importantes lors de la création d’une fiche GMB.

Les informations comme les horaires d’ouvertures, numéro de téléphone, adresse ou encore lien redirigeant vers votre site internet doivent être cohérentes avec vos autres supports de communication.

 

  • Erreur n°5 : Se tromper de catégorie

Lors de la création de votre fiche GMB, dans l’onglet “Services”, vous avez le choix de vous attribuer une catégorie d’entreprise. Cette catégorie va jouer un rôle important dans votre référencement local.

Vous devrez choisir une catégorie parente, puis vous aurez la possibilité d’ajouter des services associés.

Ces catégories vous aideront à trouver des prospects qui sont en recherche active d’informations sur vos secteurs d’activités.

 

  • Erreur n°6 : Ne pas avoir de description

C’est également une erreur qu’on retrouve souvent, et qui fait partie des “must have” lors du processus de création.

Cette description donnera un avant gout aux utilisateurs qui consulte votre fiche. Cette description doit encourager l’utilisateur à se rendre sur votre site internet ou à vous appeler.

Il est important de prendre le temps de rédiger une belle description de votre entreprise et d’y insérer des mots-clés qui résument vos secteurs d’activités/services.

 

  • Erreur n° 7 : Ne pas alimenter sa fiche

Manque de temps ou de compétences ? Cela est également très fréquent de voir des fiches qui ne sont pas alimentées ou pas mises à jour régulièrement.

Il est important d’ajouter des photos, d’ajouter des produits/services, d’ajouter des horaires d’ouvertures spéciales (jours fériés…), de créer des publications…

Cette fiche est le premier contact entre un prospect et vous, alors mettez toutes les chances de votre côté pour convertir ce prospect en client.

 

Que ce soit par manque de temps ou de compétences, au GEGG, nous avons des chargés de communication qui maîtrisent cet outil, alors profitez en.

Google My Business - Référencement Local

Voici des articles sur le numérique qui pourraient vous intéresser :

 

Y.B

Google My Business - Référencement Local

Les canaux de la communication digitale

Canaux De La Communication Digitale

Connaissez-vous les canaux de la communication digitale les plus populaires pour cette année 2022 ?

Dans ces canaux de la communication digitale, nous retrouvons bien évidemment les fidèles réseaux sociaux Facebook, Instagram, LinkedIn…

Mais connaissez-vous Google My business ? Vous avez forcément vu une fiche sur la page des moteurs de recherche. Un article dédié à ce sujet sera publié à la fin du mois.

 

Le numérique et la digitalisation sont en plein boom pour cette année 2022. Lien de l’article : L’utilité et les tendances du numérique de 2020 à 2022.

 

  • Réseaux sociaux :

    • Facebook :

      Ce réseau social est leader sur son marché et totalise plus de 3 milliards d’utilisateurs à travers le monde. Même si on pense le contraire, ce chiffre ne cesse d’augmenter. Pour la France, voici quelques données intéressantes :

Tranche d’âge : 49% des utilisateurs ont entre 25 et 49 ans.

Chiffres clés : 40 millions d’entreprises utilisent Messenger, l’application de messages instantanés de Facebook.

Objectifs : Construire une communauté et la fidéliser, relayer vos articles de blog et mettre en avant votre entreprise, vos produits et/ou vos services.

 

    • Instagram :

      Ce réseau social est essentiellement destiné aux visuels, soit la photo et la vidéo. Il joue énormément sur l’émotion des utilisateurs et dans le numérique, l’émotion c’est la clé !

Tranche d’âge : 71% des utilisateurs ont moins de 35 ans.

Chiffres clés : 90% des utilisateurs suivent des marques sur Instagram.

Objectifs : Mettre en valeur votre activité, faire connaître vos produits, se rapprocher de votre communauté par le biais de stories.

 

    • LinkedIn :

      Ce réseau social orienté professionnel est un outil puissant pour trouver un emploi, recruter, mais surtout pour renforcer votre image d’expert sur votre secteur d’activité.

Tranche d’âge : La moyenne d’âge sur ce réseau social est de 44 ans, mais celle-ci tend à diminuer.

Chiffres clés : 85% des décideurs BtoB utilisent LinkedIn.

Objectifs : Développer son réseau professionnel, promouvoir son activité en renforçant son image d’expert et partager du contenu et de l’actualité sur la vie de l’entreprise et de son équipe.

 

    • Twitter :

      Ce réseau, basé sur l’information en temps réel, est leader sur le marché de la viralité et de la veille.

Tranche d’âge : 49% des utilisateurs ont entre 25 et 44 ans.

Chiffres clés : 17 millions de visiteurs uniques en France.

Objectifs : Faire sa veille, partager de l’actualité pour interagir avec ses cibles et améliorer sa visibilité en créant/partageant du contenu viral.

 

    • Youtube :

      Ce réseau social est le 2ème moteur de recherche mondial en volume après Google. Youtube appartient à Google.

Tranche d’âge : La moyenne d’âge sur ce réseau social se situe entre 18 et 34 ans. Ces utilisateurs visionnent en moyenne 46 minutes à chaque visite.

Chiffres clés : 93% des Français vont sur Youtube au moins une fois par mois.

Objectifs : Fonder et fédérer une communauté en gagnant en notoriété, valoriser votre référencement et montrer vos produits en vous rapprochant du consommateur.

 

Liens utiles sur les autres réseaux sociaux comme Pinterest, Snapchat, Tiktok, Twitch.

Canaux De Communication Digitale Emails

  • Sites internet :

Il existe différents modèles de sites internet et pour les catégoriser, voici une liste :

    • Vitrines,
    • Blogs,
    • Communautaires,
    • E-commerce.

Les sites internet sont d’excellents leviers marketing pour présenter vos savoir-faire, vos articles et vos produits.

 

Saviez-vous que plus de la moitié des sites internet mondiaux sont créé grâce à WordPress ? Un système de création de contenu que nous maitrisons au GEGG. 

 

  • L’e-mail marketing :

    • Newsletter/Emailing : L’outil d’e-mailing et de newsletters est un outil puissant qui vous permet de traiter en direct avec vos cibles. Il est 40 fois plus puissant que les autres outils précédemment listés. C’est sans aucun doute le meilleur levier marketing pour déclencher les premières ventes/réservations.

 

    • Marketing Automation : Le marketing automation est encore trop peu connu, mais c’est également un puissant levier promotionnel pour automatiser vos e-mails. Il suffira de créer des scénarios qui déclencheront des actions que vous souhaitez automatiser.

Exemple simple : Dès que vous passez commande sur un site e-commerce, vous recevez un e-mail automatique de confirmation de commande. Nous pouvons automatiser ces e-mails.

Autre exemple : Automatiser des relances lors des abandons de paniers ou des remerciements après une vente, une inscription, un téléchargement… Il existe de nombreux scénarios.

 

Voici les principaux canaux de la communication digitale. 

 

Pour toute demande d’informations concernant la communication, nous vous conseillons vivement de nous contacter. Nous avons des spécialistes dans ces différents canaux.

 

Y.B

Canaux De La Communication Digitale

Les difficultés de recrutement – Matinale RH du 30/11

Matinales RH Les Difficultés De Recrutement

Les difficultés de recrutement sont de plus en plus présentes au sein des entreprises françaises.

C’est parfois un véritable challenge pour les dirigeants, les chefs d’entreprise ainsi que pour les chargées de recrutements. L’UPG et ses structures partenaires peuvent vous aider dans cette mission.

Mardi 30 Novembre de 8h30 à 12h30, s’est tenu une conférence avec différents intervenants tels que :

  • L’APEC,
  • RH PERFORMANCES,
  • LA CCI FORMATION,
  • LE MEDEF OCCITANIE,
  • LE GEGG,
  • LE GERS RECRUTE.

Stéphanie REINA, (Présidente de l’UPG et du GEGG), lance la matinale avec un discours d’accueil sur le marché en tension du recrutement et les enjeux d’aujourd’hui et de demain.


APEC : “Le recrutement 2.0” avec Sophie BAREILLE

Sophie BAREILLE - APEC - Les difficultés de recrutement

Sophie BAREILLE, consultante en relations d’entreprises chez l’APEC.

Cette entreprise est spécialisée dans le recrutement de cadres. Voici ces missions :

  • Accompagnement des évolutions professionnelles des cadres et jeunes diplômés,
  • Aider à la réussite des recrutements cadres,
  • Apporter un éclairage et une expertise sur le marché de l’emploi cadre.
Aujourd’hui, l’APEC c’est :
  • 127 000 offres d’emploi,
  • 3 000 nouvelles offres par jours,
  • + de 330 000 abonnés sur leur page LinkedIn,

En 2020 , il y avait moins de difficultés à recruter, car moins de demandes. En 2021, les intentions de recrutement sont en progression. 

Sophie BAREILLE nous a fourni une étude, de Novembre 2020 à Octobre 2021, concernant le nombre d’offres d’emploi par secteurs sur les métiers de cadres à Auch.

  • Distribution et points de vente : 23
  • Comptabilité : 19
  • Management : 14
  • Audit et expertise comptable : 14

Pour les salariés cadres, la qualité de vie au travail représente beaucoup et 72 % d’entre eux souhaitent télé-travailler. 

La crise sanitaire que nous avons vécue et que nous vivons encore ont changé les habitudes des gens. Nous devons donc transformer nos pratiques managériales et mettre en place des outils adéquats.

Voici quelques pistes d’actions que Sophie BAREILLE nous a présenté :
  • Redéploiements des compétences via des formations,
  • Élargir les critères de recrutement par les compétences,
  • Structurer le travail et soigner la relation avec les candidats,
  • Rassurer sur l’évolution possible.

En prenant compte de la qualité de vie au travail et du changement des pratiques managériales, c’est une relation gagnant-gagnant que nous installerons avec les millénials.  

En 2025, ¾ de la population active fera partie de cette génération. Pour s’adapter à cette génération, un poste se démocratise dans les grandes entreprises, le Hapiness Manager.

Vous l’aurez compris, la clé est l’adaptation. 

Mais comment les capter et diminuer ces difficultés de recrutement ?

Pour capter cette génération, vous devez comprendre et analyser leurs présences. Vous devez également vous servir des bons outils de recrutement afin d’être efficace.

N’oubliez pas, les millénials recherchent l’immédiateté, et doivent partager les valeurs de l’entreprise pour s’investir. Travaillez donc sur votre “marque employeur”.

 

“Il faut 20 ans pour construire une réputation, 5 minutes pour la détruire.”


RH PERFORMANCES : “Le Kit du Recruteur” avec Laetitia BARRERE

Alice CASSOTO, Clémencia DEJEAN, Sophie BAREILLE et Stéphanie REINA devant "Le Kit du recruteur" avec Laetitia BARRERE de RH PERFORMANCES

Laetitia BARRERE, CEO et CO-Founder de RH PERFORMANCES

 

“Coût d’un recrutement raté : entre 20k à 200k €. Les erreurs de casting coûtent beaucoup à l’entreprise.”

 

Les 3 tips de RH PERFORMANCES pour éviter des difficultés de recrutement :
1 – Préparer son entretien 
    • 3 Must Have : Compétences indispensables
    • 3 Nice to Have : Compétences recherchées dans l’idéal
    • 3 Apports : Ce que l’entreprise apporte au candidat 
2 – Questionner 
    • Questions ouvertes
    • Questions fermées
    • Questions d’approfondissement
Extra Tips :
    1. SMART QUESTIONS
    2. Le Pitch en 3’ chrono 
    3. Questionnement STAR
    4. Mise en situation
3 – Identifier et évaluer les Soft-Skills

“89% des recrutements ratés sont liés à des soft-skills”

    • 3 Must Have : Dans l’entreprise
    • 3 Nice to Have : Dans l’équipe
    • 3 Apports : Dans la mission

 

Une fois recruté, il faut l’INTÉGRER !


CCI FORMATION GERS : “Le recrutement d’apprentissage” avec Valérie VALADIE 

CCI FORMATION GERS Le recrutement d'apprentissage avec Valérie VALADIE 

Valérie VALADIE, Directrice de CCI FORMATION GERS

 

“L’objectif de la CCI Formation Gers est d’accompagner les entreprises pour trouver des candidats.”

 

En 2021, la CCI Formation Gers a formé 34 candidats en contrat pro pour 100% de taux de réussite et 80% ont débouché sur un CDI sur le secteur tertiaire.

Ces candidats sont principalement des demandeurs d’emploi entre 22 et 29 ans en reconversion/réorientation professionnelle.

Ces formations sont différentes de celles présentes dans le système scolaire. La CCI Formation Gers s’adapte aux besoins du candidat et des entreprises en fournissant un parcours de formation sur-mesure.

L’important est de présenter les motivations des candidats et de les faire monter progressivement en compétences.

La CCI Formation Gers :

  • Recrute
  • Forme
  • Aide à financer la formation

L’entreprise s’acquitte uniquement de la rémunération de l’apprenti.


CCI DU GERS : Projet “Le Gers Recrute” avec Virginie Lavauden

CCI DU GERS -Virginie Lavauden - Le Gers Recrute

Virginie LAVAUDEN, Cheffe de projet, communication, relation publique, marketing territorial de la CCI DU GERS.

 

“L’objectif de ce projet est de retrouver l’attractivité territoriale.”

 

Pour retrouver cette attractivité dans le département du Gers et contrer ces difficultés de recrutement, il est important de capter et de comprendre cette génération millénials.

Pour bien faire, il faudra “dépoussiérer” certaines méthodes et s’adapter.

La présentation de la plateforme est prévue avant l’été.


MEDEF OCCITANIE : “Dispositif MODES D’EMPLOIS” avec Clémencia DEJEAN

 MEDEF - Clémencia DEJEAN : Dispositif MODES D'EMPLOIS

Clémencia DEJEAN, Consultant RH au MEDEF OCCITANIE

Le MEDEF OCCITANIE vous aide dans vos démarches pour trouver des subventions qui solutionnent vos problématiques.

 

“L’important est de déblayer le terrain et réduire le coût du recrutement.”

 

Le MEDEF OCCITANIE vous aide de la création des dossiers jusqu’au suivi.


GROUPEMENT D’EMPLOYEURS GERS EN GASCOGNE : “Prestations RH et Temps partagé” avec Alice CASSOTO et Manon ADER

Manon ADER (GEGG) et Virginie LAVAUDEN (CCI)

Virginie LAVAUDEN de la CCI DU GERS discutant avec Manon ADER, chargée de recrutement au GEGG.

 

“Le GEGG vous aide dans vos recrutements.”

 

C’est ce que nous ont dit Alice CASSOTO et Manon ADER, chargées de recrutement au GEGG.

Il y a deux possibilités avec le GEGG :

  • Les prestations de recrutement :

Nous faisons passer les entretiens, nous venons dans vos entreprises pour étudier vos besoins et vous trouver le bon candidat. Le salarié rentre ensuite dans vos effectifs.

  • Le temps partagé :

Nous mettons à votre disposition un candidat pour une durée que nous définissons ensemble (heures et périodes).

Ce candidat devient alors salarié du GEGG mais travaille pour vous.

Il aura alors la possibilité d’intégrer plusieurs entreprises pour des missions similaires.

L’exemple le plus commun au GEGG est celui de nos mousquetaires spécialisés dans la communication.

Ils sont emmenés à travailler au minimum 4h par entreprises.

Vous n’avez pas besoin d’un temps plein pour une mission ? Venez nous voir, nous vous accompagnerons dans cette mise à disposition.

 

“La compétence au bon moment.”

 

Nous essayons de programmer de nouveaux événements comme ces matinales dans les mois à venir. Nous ne manquerons pas de vous avertir quand nous aurons des dates programmées.

 

Vous désirez plus d’informations concernant nos mousquetaires de la communication ? Nous vous renvoyons vers cette page. 

Pour découvrir l’équipe, et notamment nos recruteuses, rendez-vous sur cette page.

 

Y.B

Matinales RH Les Difficultés De Recrutement

Réussir son entretien d’embauche : posez les bonnes questions

Quelles sont les bonnes questions à poser en entretien d’embauche pour se démarquer ?

moment fatidique de poser des questions en entretien

 

L’entretien se déroule bien. Vous montrez au recruteur que vous avez compris les enjeux du poste. Vous exposez avec brio vos points forts. Le courant passe bien. Vous avez même passé l’étape sensible des prétentions salariales sans encombre… lorsqu’au moment de conclure le recruteur vous pose LA fameuse question :

 

“Avez-vous des questions ?”

 

Est-ce un test pour savoir si vous avez bien tout compris durant l’entretien ? Devriez-vous répondre oui ? Montrer que vous êtes une personne efficace qui sait avancer avec les principaux éléments ? Maintenant que vous y pensez, avez-vous vraiment abordé tous les points importants dans cet entretien ? Avez-vous assez montré votre intérêt pour l’entreprise ? C’est vrai, il y a certains sujets que vous aimeriez aborder. Dans la vie, il faut être honnête ! Pouvez-vous cependant vraiment lui demander tout ce qui vous passe par la tête ?

 

Attention, vous avez deux chances sur trois de vous planter :

 

  • Soit vous avez laissé un blanc s’installer entre vous et votre recruteur. C’était juste le temps de réfléchir… Pour finir par lâcher un bref “non, tout va bien”.

 

  • Soit vous vous lâchez complètement. Entre la pression et la curiosité, vous finissez par vous tirer des balles dans le pied.
    Vous posez des questions vagues aux réponses évidentes. Vous tentez de savoir si l’entretien va être concluant. Pire encore, des questions personnelles pour sympathiser…

 

Aïe ! Vous finissez sur une mauvaise note qui peut vous coûter cher !

 

Poser les mauvaises questions peut carrément venir briser votre bel argumentaire précédent sur toutes vos belles qualités et vos compétences. Dans tous les cas, ça va diminuer vos chances d’obtenir ce poste.

Oh ! Vous avez vu ? La concurrence vient de vous doubler…

 

Que pouvez-vous faire pour éviter la faute de parcours et impressionner votre recruteur ?

 

Installez-vous confortablement, nous vous expliquons comment finir en beauté votre entretien.

Objectif cerise sur le gâteau !

 

Quelles sont les bonnes questions à poser en entretien d’embauche pour se démarquer ?

  1. “Avez-vous des questions ?” : qu’est-ce que le recruteur cherche à savoir ?
  2. Les questions à ne surtout pas poser au recruteur en entretien
  3. Les bonnes questions à poser au recruteur en entretien pour se démarquer

 

“Avez-vous des questions ?”: qu’est-ce que le recruteur cherche à savoir ?

 

Un recruteur très curieux

 

Ce n’est pas parce que cette question vient conclure l’entretien, que vous ne devez pas la prendre au sérieux.

Dans un entretien, la moindre de vos paroles et actions comptent !

Ça vous donne la pression ? Oui, mais dîtes-vous que si vous êtes préparés, alors vous pourrez aussi bien mener la danse.

 

À la suite de ces quatre petits mots, vous avez l’opportunité de :

 

  • SAVOIR si vous seriez heureux d’intégrer cette entreprise. Voir si vos objectifs professionnels peuvent être réalisés. C’est quand même le plus important.

 

  • MONTRER au recruteur votre motivation. Non seulement pour décrocher le poste, mais aussi pour intégrer son entreprise. Agrandir les rangs de ses équipes. Être considéré comme le meilleur candidat.

 

ATTENTION,

Il n’est pas question de parler de vous en trouvant une énième occasion de déballer votre CV. Le recruteur le connaît déjà. Chaque question que vous devez poser doit concerner votre intégration opérationnelle à l’entreprise.

 

Intégration opéquoi ? On la refait :

 

À travers vos questions, le recruteur veut sentir que vous vous projetez dans l’entreprise. Comment ? Parce que vous posez des questions utiles qui vous préparent à intégrer efficacement l’entreprise. Évidement, c’est donnant-donnant.

Vous vous projetez dans l’entreprise parce que les missions correspondent à vos ambitions professionnelles. Car l’environnement de travail qu’elle offre matche avec votre personnalité.

Le recruteur se projette lorsqu’il voit en vous du potentiel. Un futur collaborateur qui apporte valeur ajoutée et prospérité à l’entreprise par ses savoir-faire et savoir-être.

 

Les questions à ne surtout pas poser au recruteur en entretien

 

Oh grand jamais

 

Avant de vous donner les précieux sésames, commençons par évoquer les faux pas à éviter !

Les questions qui concernent votre seul intérêt

Votre salaire, vos avantages en nature, etc.:

“C’est possible d’avoir le nouvel an, j’ai une super soirée prévue dans un chalet, vous comprenez ?”

  • “J’aimerais savoir au bout de combien de temps je peux demander une augmentation.”
  • “Vous avez un comité d’entreprise ? Il fait quoi comme réducs ?”
  • “Je peux avoir combien de jours de congés ?”
  • “J’ai le droit à ma place de parking ?”
  • “Il y a des tickets restos ?”

Hop Hop Hop !

Oui, ce sont des choses que tout le monde veut savoir. Gare à vous si vous le demandez au début du processus de recrutement !
Vous passerez pour un ou une croqueuse de diamants. Être plus intéressé par les avantages offerts que par l’entreprise et les missions proposées par le job… Voilà un gage de motivation bien superficiel. C’est pas joli joli.

Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs. Votre premier objectif est de convaincre le recruteur. Ce n’est qu’en fin de processus de recrutement que vous pourrez aborder ces sujets-là. Le meilleur pour la fin comme on dit ! Non, on rigole (presque).

 

Les questions élémentaires sur l’entreprise (mon cher Watson)

Des questions qui montrent que vous n’avez pas fait votre travail d’investigation préalable sur l’entreprise. Si la réponse peut être trouvée en trois clics sur Internet, c’est un malus pour vous !

  • “Vous avez quel type de client ?”
  • “Vous êtes présent à l’étranger aussi ?”
  • “Vous êtes du secteur public ou privé ?”
  • “Quelles sont vos valeurs d’entreprise ?”
  • “Votre entreprise à combien d’ancienneté ?”
  • “Je n’ai pas bien compris votre secteur d’activité… Pouvez-vous me l’expliquer ?”

 

Les questions trop directes pour évaluer vos chances

  • “Alors, j’ai été comment ?”
  • “C’est bon, vous allez donner suite ?”
  • “Combien j’ai de chance d’être pris ?”
  • “J’ai bien vu que le courant passait, alors vous me prenez, c’est bon ?”

Primo, le recruteur ne prend pas la décision seul.

Deuzio, il y a d’autres candidats en course, ce n’est que le début du processus de recrutement.

Tertio, vous passez pour un candidat mal préparé, impatient, indélicat ou qui manque de confiance en lui.

 

Des questions sur la vie privée

C’est interdit par la loi (l’article L. 1221-6 du Code du travail). C’est le carton rouge par excellence et ça marche dans les deux sens.

  • “Vous êtes religieux.se ?”
  • “ Votre avis en politique ? ”
  • “ Vous préférez les hommes ou les femmes ? ”
  • “ Vous avez des comptes planqués en suisse ?”
  • “ Vous avez des enfants ? Vous pensez quoi du prénom Mauricette ? ”

On évite aussi les autres questions trop personnelles qui sortent du cadre professionnel. Le recruteur vous reçoit dans le cadre d’un entretien en tant que représentant de l’entreprise. Si vous voulez avoir des discussions off avec lui ou elle pour lui demander son livre préféré, il faudra être embauché d’abord !

 

Les bonnes questions à poser en entretien d’embauche pour se démarquer

 

Di Caprio lève son verre à votre future réussite

Pour mieux déterminer si l’entreprise et le poste vous plaisent tout en montrant à votre recruteur que vous vous projetez.

Il y a trois grands thèmes à aborder :

  • L’entreprise
  • Le poste
  • Les suites de l’entretien

 

Les questions pour déterminer si vous n’avez pas commis d’oublis ou d’erreurs

Inception tactique :

Pourquoi ne pas commencer par demander si le recruteur a encore des questions ?
Vous pouvez offrir un temps supplémentaire pour voir s’il souhaite approfondir certains points. Cela sera apprécié ! C’est une belle opportunité de corriger le tir, voire même de marquer des points supplémentaires !

  • “Voulez-vous approfondir certains points ?”
  • “Voulez-vous que je donne plus d’exemples ?”
  • “Est ce qu’un point de notre entretien vous a fait douter que je convienne à ce poste ?” (l’audace paye !)
  • “Avant de vous poser mes questions, je voudrais savoir si j’ai suffisamment répondu aux vôtres.”

 

Les questions sur l’entreprise

Vous pouvez vous renseigner sur son actualité, son marché, ses concurrents. Rebondir sur ses engagements, ses valeurs, etc. Tout est dans la tournure des phrases pour que vos questions soient précises. Montrez que vous avez fait votre veille informationnelle. Aborder les projets en cours concernant le job pour lequel vous postulez. Cherchez à savoir ce qui fait sortir cette entreprise du lot de leur point de vue. Quelle est sa ligne directrice d’évolution ? Comment gère-t-elle ses projets et ses équipes ?

  • “Quelles sont vos problématiques en ce moment ?”
  • “Quel est l’objectif principal de votre entreprise à moyen terme ? À long terme ?”
  • “J’ai vu que le projet… était en cours, vous pourriez m’en dire plus sur… “
  • “Vous proposez de la formation pour développer professionnellement vos équipes ?”
  • “Sur votre marché, quelle est la chose qui vous démarque le plus de vos concurrents et qu’il faut valoriser le plus ?”

 

Les questions sur le poste

Posez des questions sur le rapport hiérarchique, sur les attentes de l’entreprise, sur la nature du poste, etc.
Ne perdez pas de vue que vous devez réussir à vous projeter dans l’environnement de travail qu’offre l’entreprise.

  • “Comment se passera le travail en équipe ?”
  • “À quel supérieur devrais-je rendre compte ?”
  • “Combien y a-t-il de personnes qui travailleront avec moi au quotidien ?”
  • “Avec quelles autres unités de l’entreprise vais-je collaborer et à quelles occasions ?”

N’hésitez pas à questionner les fondements du poste :

  • “Est-ce que ce poste vient d’être créé ?”

Si oui :

  • “Quelle évolution a connu l’entreprise pour arriver à la création de ce poste ?”

Si non :

  • “Pourquoi la personne précédente n’occupe plus ce poste ?”
  • “Quels sont les principaux savoir-faire et savoir être dont ont fait preuve les précédents employés pour réussir à ce poste ?”

Cela montrera votre capacité d’analyse de la situation en plus de vous permettre de connaître les attentes de l’entreprise. BINGO !

  • “Si je suis embauché, quelles sont les trois missions que vous aimeriez voir accomplies au cours des 6 prochains mois ?”.
  • “J’aimerais apprécier la culture d’entreprise, puis-je vous demander ce qui vous plaît dans le fait de travailler pour cette entreprise ?”

Les questions sur la suite du processus de recrutement

Dernière étape, avant de partir décompresser boire un verre ou faire une séance de sport !
Annoncez qu’il ne vous reste qu’une question pour éviter de finir sur un “bon voilà, c’est tout pour moi !”.

N’oubliez pas de remercier le recruteur de vous avoir reçu. Le mot magique et le tour est joué !

  • “Il ne me reste qu’une seule question. Avant tout, j’aimerais vous remercier de m’avoir reçu.
    Enfin, j’aimerais connaître la suite du processus de recrutement s’il vous plaît”.

Dernière étape pour maximiser vos chances !

Une fois rentrés chez vous, écrivez un mail de remerciement à l’entreprise (mais ce sera l’objet d’un prochain article !).

Que faire une fois sa candidature envoyée au recruteur ?

Comment bien suivre votre candidature lorsque vous avez envoyé votre CV et votre lettre de motivation ?

On vous donne quelques conseils car le recruteur ne revient pas tout de suite avec une réponse. Il doit lui aussi analyser plusieurs CV et lettres de motivation.

Il faut dans ce cas relancer le recruteur : oui mais comment ?

Généralement, vous pouvez attendre entre 1 semaine et 10 jours avant de reprendre contact avec le recruteur. Vous pouvez dans ce cas appeler directement le service concerné ou envoyer un email.

Autre exemple, lorsque vous voyez les offres d’emplois en urgence sur le site du GEGG, mieux vaut de ne pas attendre pour nous recontacter. A contrario, dans le cas normal d’un processus de recrutement, vous pouvez nous joindre sous 7 à 10 jours.

Dans votre email de relance ou par téléphone, on vous conseille de vous préparer une liste de questions à poser comme par exemple : les prochaines étapes du recrutement, le processus d’avancement de sélection des CV, etc… Surtout confirmez votre motivation et votre disponibilité pour le poste. Remerciez toujours le recruteur.

Candidature Emploi Auch

Candidature Emploi Auch

Plusieurs réponses peuvent émaner du recruteur :

  • Soit vous ne correspondait pas au profil, le recruteur revient assez rapidement vers vous et/ou vous le dit par téléphone ou par mail.
  • Soit vous pouvez correspondre et dans ce cas, le recruteur vous dira de patienter car il reçoit encore des CV et il faut tout analyser.

Si le recruteur vous a reçu en entretien d’embauche, nous vous conseillons de le remercier de vous avoir reçu. Cela démontre votre volonté pour le poste à pourvoir et c’est une forme de politesse.

Un conseil: ne pas harceler le recruteur de mail ou d’appel téléphonique au risque de le braquer et qu’il abandonne votre candidature.

Lorsque vous souhaitez suivre votre candidature, évitez d’appeler le service de recrutement ou d’envoyer un email certains jours de la semaine : le Lundi et le Vendredi. En effet, ces 2 jours, ces débuts et fins de semaine sont à proscrire car cela est synonyme pour les recruteurs, de projets à débuter ou à clôturer.

Faites un petit tableau de vos candidatures envoyées avec le statut de chacune d’elles :

Pour ne pas s’y perdre, nous vous conseillons de faire un tableau Excel avec toutes vos candidatures avec certaines données comme par exemple :

  • Date d’envoi, de relance, d’entretien, nom du recruteur et email, téléphone
  • Plateforme utilisée : site du gegg, Facebook, LinkedIn, pôle emploi…
  • Autres informations : le poste, l’offre d’emploi, le type de contrat, le lieu, salaire.
  • Prioriser vos offres d’emplois ce qui vous permettra d’y voir plus clair sur l’importance que vous attachez au poste, à votre candidature.

 

Candidature Emploi

Candidature Emploi

Quelques conseils pour bien s’assurer de la délivrabilité de votre candidature :

  • Privilégiez toujours l’accusé de lecture et l’accusé de réception dans votre candidature par email (options dans votre service de message Outlook, Gmail ou hotmail par exemple). Cela vous permettra de savoir si vous avez bien écrit l’email et voir si le recruteur a bien lu votre email.
  • Assurez-vous d’être poli et courtois que cela soit par email ou par téléphone même si la réponse à votre candidature est négative.
Candidature Emploi Auch

L’utilité et les tendances du numérique

utilité et les tendances du numérique

L’utilité et les tendances du numérique de 2020 à 2022

L’évolution de 2020 (avant covid) à 2021

Le numérique est un secteur vague. Beaucoup d’informations, pas souvent claires. Quelle est son utilité et quelles sont les tendances du numérique de 2020 à 2022 ?

Tout d’abord, nous assistons à évolution globale de l’utilisation des outils numériques qui sont à notre disposition pour les TPE et PME.

Ces outils sont de véritables leviers promotionnels et vous feront gagner de réels bénéfices sur les objectifs que vous vous êtes fixés.

 

  • Visibilité : Indicateurs qui font référence à la capacité de votre dispositif de couvrir votre cible et/ou à générer de l’impact.

 

  • Engagement : Indicateurs qui font référence aux interactions entre votre cible et vous.

 

  • Notoriété : Indicateurs qui font référence à votre positionnement perçu (et non voulu).

 

  • Conversion : Indicateurs qui font référence à vos ventes/inscriptions/réservations.

 

Les chiffres clés sur l’utilité et les tendances du numérique

 

  • En 2021, 78% des dirigeants de TPE et PME sont d’accord pour admettre que le numérique représentent un bénéfice réel, contre 68% en 2020.

Soit une évolution de presque 15%. 

 

  • En 2021, 79% déclarent que le numérique facilite les échanges avec leurs clients, contre 72% en 2020.

Soit une évolution de presque 10%.

 

  • En 2021, 59% déclarent que le numérique facilite les échanges avec leurs collaborateurs/employés, contre 50% en 2020.

Soit une évolution de presque 20%.

 

Les TPE et PME s’équipent en numérique

Des nombreux outils et bonnes pratiques sont disponibles pour se développer sur Internet. Depuis 2020, nous assistons à une évolution représentative de l’importance du numérique pour les TPE et PME.

 

  • Avant la crise sanitaire, 37% de ces entreprises possédaient un site internet.

En 2021 c’est presque 80% de plus, soit 66% des TPE et PME qui possèdent un site internet.

 

  • Avant la crise sanitaire, 15% des TPE/PME avaient recours au référencement payant (SEA) sur Internet.

En 2021, ce nombre est passé du simple au double avec maintenant 29% des TPE/PME utilisant le référencement payant.

 

Le référencement payant a pour but d’augmenter la visibilité d’un site sur les moteurs de recherche grâce à différentes techniques, cependant le SEA ne peut se soustraire au SEO (référencement organique/gratuit). Au GEGG, nous possédons ce savoir-faire.

 

  • Avant la crise sanitaire, 9% des TPE/PME avaient leurs propres sites e-commerce (site marchand de vente en ligne).

En 2021, c’est 122% de plus avec 20% de ces entreprises possédant leurs propres sites e-commerce. Au GEGG, nous possédons également ce savoir-faire.

 

Quels sont les outils numériques disponibles ?

utilité et les tendances du numérique

 

  • Site internet :

    • Site vitrine : Un site vitrine est un site web statique qui se résume à la présentation d’une entreprise, d’une organisation, d’un produit, etc. Rarement mis à jour.

 

    • Blog : Un blog est un site web dynamique mis à jour régulièrement. Ce type de site web contient des pages et des articles.

 

    • Site e-commerce : Un site e-commerce est un site web destiné à la vente en ligne de biens ou de services.

 

  • Référencement :

    • Organique/Gratuit (SEO) : L’optimisation pour les moteurs de recherche, appelée également référencement naturel/organique/gratuit, inclut l’ensemble des techniques qui visent à améliorer le positionnement d’une page, d’un site ou d’une application web dans la page des résultats de recherche d’un moteur de recherche.

 

    • Payant (SEA) : Le SEA est un système d’annonces publicitaires basé sur des enchères dans le but d’apparaître en bonne position sur le réseau d’une régie publicitaire (Google Ads). On parle aussi d’annonces ou de liens sponsorisés.

 

    • Local (Google My Business) : Google My Business est un service de référencement destiné aux propriétaires d’entreprise. Cet outil vous permet de référencer votre entreprise localement de manière gratuite. C’est une erreur de ne pas le développer.

 

  • Réseaux sociaux :

    • Facebook :

      Ce réseau social est leader sur son marché et totalise plus de 3 milliards d’utilisateurs à travers le monde. Même si on pense le contraire, ce chiffre ne cesse d’augmenter. Pour la France, voici quelques données intéressantes :

Tranche d’âge : 49% des utilisateurs ont entre 25 et 49 ans.

Chiffres clés : 40 millions d’entreprises utilisent Messenger, l’application de messages instantanés de Facebook.

Objectifs : Construire une communauté et la fidéliser, relayer vos articles de blog et mettre en avant votre entreprise, vos produits et/ou vos services.

 

    • Instagram :

      Ce réseau social est essentiellement destiné aux visuels, soit la photo et la vidéo. Il joue énormément sur l’émotion des utilisateurs et dans le numérique, l’émotion c’est la clé !

Tranche d’âge : 71% des utilisateurs ont moins de 35 ans.

Chiffres clés : 90% des utilisateurs suivent des marques sur Instagram.

Objectifs : Mettre en valeur votre activité, faire connaître vos produits, se rapprocher de votre communauté par le biais de stories.

 

    • LinkedIn :

      Ce réseau social orienté professionnel est un outil puissant pour trouver un emploi, recruter, mais surtout pour renforcer votre image d’expert sur votre secteur d’activité.

Tranche d’âge : La moyenne d’âge sur ce réseau social est de 44 ans, mais celle-ci tend à diminuer.

Chiffres clés : 85% des décideurs BtoB utilisent LinkedIn.

Objectifs : Développer son réseau professionnel, promouvoir son activité en renforçant son image d’expert et partager du contenu et de l’actualité sur la vie de l’entreprise et de son équipe.

 

    • Twitter :

      Ce réseau, basé sur l’information en temps réel, est leader sur le marché de la viralité et de la veille.

Tranche d’âge : 49% des utilisateurs ont entre 25 et 44 ans.

Chiffres clés : 17 millions de visiteurs uniques en France.

Objectifs : Faire sa veille, partager de l’actualité pour interagir avec ses cibles et améliorer sa visibilité en créant/partageant du contenu viral.

 

    • Youtube :

      Ce réseau social est le 2ème moteur de recherche mondial en volume après Google. Youtube appartient à Google.

Tranche d’âge : La moyenne d’âge sur ce réseau social se situe entre 18 et 34 ans. Ces utilisateurs visionnent en moyenne 46 minutes à chaque visite.

Chiffres clés : 93% des Français vont sur Youtube au moins une fois par mois.

Objectifs : Fonder et fédérer une communauté en gagnant en notoriété, valoriser votre référencement et montrer vos produits en vous rapprochant du consommateur.

 

Liens utiles sur les autres réseaux sociaux comme Pinterest, Snapchat, Tiktok, Twitch.

 

  • L’e-mail marketing :

    • Newsletter/Emailing : L’outil d’e-mailing et de newsletters est un outil puissant qui vous permet de traiter en direct avec vos cibles. Il est 40 fois plus puissant que les autres outils précédemment listés. C’est sans aucun doute le meilleur levier marketing pour déclencher les premières ventes/réservations.

 

    • Marketing Automation : Le marketing automation est encore trop peu connu, mais c’est également un puissant levier promotionnel pour automatiser vos e-mails. Il suffira de créer des scénarios qui déclencheront des actions que vous souhaitez automatiser.

Exemple simple : Dès que vous passez commande sur un site e-commerce, vous recevez un e-mail automatique de confirmation de commande. Nous pouvons automatiser ces e-mails.

Autre exemple : Automatiser des relances lors des abandons de paniers ou des remerciements après une vente, une inscription, un téléchargement… Il existe de nombreux scénarios.

 

Notre équipe de mousquetaires, spécialiste en communication possède l’ensemble de ces savoir-faire.

 

utilité et les tendances du numérique

Les tendances du numérique en 2022

Vous l’aurez compris, le monde du numérique, très souvent appelé également le monde du “digital” est en pleine expansion. Ce serait une erreur de se dire que nous n’en avons pas besoin. Bien comprendre l’utilité et les tendances du numérique est important pour le développement de votre activité.

Voici quelques tendances pour 2022. Elles peuvent déjà vous donner des idées dans l’élaboration de vos stratégies.

  • Proposer des lives

  • Varier son contenu et favoriser les vidéos

  • Réfléchir au marketing d’influence

  • Écouter son audience et analyser ses données

  • Le référencement naturel – SEO

  • L’e-mailing

  • L’E-commerce

 

Pour toute demande d’informations concernant la communication, nous vous conseillons vivement de nous contacter. Nous avons des spécialistes dans le domaine.

 

Liens utiles :

 

Y.B

L'utilité et les tendances du numérique