Référencement local et Google My Business

Google My Business - Référencement Local

Tout savoir sur le référencement local et Google My Business.

Google My Business (GMB) est un puissant outil pour améliorer son référencement local et apparaître parmi les premiers sur les pages des moteurs de recherche. Les objectifs sont d’accroître sa visibilité et d’augmenter le trafic sur votre site internet.

C’est un outil gratuit, donc vous n’aurez pas forcément besoin d’investir dans une régie publicitaire comme Google Ads, qui est en plus de ça, hors de prix.

 

Vous l’aurez compris, avoir une page GMB est obligatoire pour un référencement local, mais faut-il encore bien l’optimiser.

 

7 erreurs à éviter pour votre fiche GMB

  • Erreur n°1 : Ne pas avoir de fiche

Avant toute chose, si vous êtes chargé de communication d’une entreprise ou chef/directeur de cette même entreprise et que vous n’avez pas de fiche GMB, c’est une erreur. Comment voulez-vous que vos clients, vos prospects vous trouve localement ?

 

  • Erreur n°2 : Avoir une fiche vide

Vous avez une fiche, mais elle n’est pas optimisée ? Pensez à rajouter vos coordonnées de contact, vos horaires d’ouvertures, un itinéraire et un site internet référent.

Une fiche remplie obtiendra de meilleurs résultats qu’une fiche vide ou à moitié remplie.

 

  • Erreur n°3 : Sous-estimer la puissance de l’outil spécialisé dans le référencement local

Comme nous l’avons dit, Google My Business aide au référencement local. Grâce à lui, vous pouvez facilement vous retrouver en première page des moteurs de recherche.

GMB est intimement lié à Google Maps, vous faites donc d’une pierre deux coups. Grâce à GMB, vous apparaissez en premier, et grâce à Maps, les utilisateurs peuvent vous trouver facilement.

 

  • Erreur n°4 : Avoir des informations incohérentes

Cette erreur est assez fréquente et pourtant elle fait partie des étapes les plus faciles et les plus importantes lors de la création d’une fiche GMB.

Les informations comme les horaires d’ouvertures, numéro de téléphone, adresse ou encore lien redirigeant vers votre site internet doivent être cohérentes avec vos autres supports de communication.

 

  • Erreur n°5 : Se tromper de catégorie

Lors de la création de votre fiche GMB, dans l’onglet “Services”, vous avez le choix de vous attribuer une catégorie d’entreprise. Cette catégorie va jouer un rôle important dans votre référencement local.

Vous devrez choisir une catégorie parente, puis vous aurez la possibilité d’ajouter des services associés.

Ces catégories vous aideront à trouver des prospects qui sont en recherche active d’informations sur vos secteurs d’activités.

 

  • Erreur n°6 : Ne pas avoir de description

C’est également une erreur qu’on retrouve souvent, et qui fait partie des “must have” lors du processus de création.

Cette description donnera un avant gout aux utilisateurs qui consulte votre fiche. Cette description doit encourager l’utilisateur à se rendre sur votre site internet ou à vous appeler.

Il est important de prendre le temps de rédiger une belle description de votre entreprise et d’y insérer des mots-clés qui résument vos secteurs d’activités/services.

 

  • Erreur n° 7 : Ne pas alimenter sa fiche

Manque de temps ou de compétences ? Cela est également très fréquent de voir des fiches qui ne sont pas alimentées ou pas mises à jour régulièrement.

Il est important d’ajouter des photos, d’ajouter des produits/services, d’ajouter des horaires d’ouvertures spéciales (jours fériés…), de créer des publications…

Cette fiche est le premier contact entre un prospect et vous, alors mettez toutes les chances de votre côté pour convertir ce prospect en client.

 

Que ce soit par manque de temps ou de compétences, au GEGG, nous avons des chargés de communication qui maîtrisent cet outil, alors profitez en.

Google My Business - Référencement Local

Voici des articles sur le numérique qui pourraient vous intéresser :

 

Y.B

Google My Business - Référencement Local

La compatibilité du télétravail et du temps partagé

Depuis Septembre 2016, je suis en télétravail 4j/5 soit à 80% de mon temps

Dans cet article, je mettrai en évidence la combinaison qui fonctionne entre télétravail et temps partagé. Le travail à temps partagé au GEGG et le télétravail apporte une certaine flexibilité aux entreprises mais aussi pour le salarié.

 

Qu’est-ce-que le temps partagé ?

Le temps partagé, c’est de pouvoir travailler dans plusieurs entreprises adhérentes au groupement d’Employeurs (le plus souvent sous statut d’association), suivant une mise à disposition d’heures.

Pour ma part, je suis mis à disposition chez 6 adhérents en ce moment. Il y a des périodes ou j’ai pu travailler jusqu’à 10 adhérents en même temps sur une semaine. Il n’y a pas de maximum, « c’est le salarié qui choisit ».

 

Quel est le type d’emploi ?

Je suis en CDI depuis septembre 2016 et je travaille pour les adhérents du GEGG uniquement. Ce sont des entreprises locales qui payent une cotisation chaque année au GEGG.

J’ai un bulletin de paye tous les mois et c’est le GEGG qui trouve des adhérents en fonction du temps choisi, de la demande, etc… Je suis à temps complet soit 35h / semaine.

Le salarié peut choisir de travailler plus ou moins heures et donc le Groupement d’Employeurs va trouver des heures et adapter le contrat suivant l’aspiration du salarié.

Il faut aussi que le salarié puisse s’adapter, c’est pourquoi lorsqu’on postule dans un Groupement d’Employeurs à temps partagé, il faut être flexible.

temps partagé télétravail

 

Le type de métiers au GEGG ?

Nous avons toutes sortes de métiers à pourvoir au GEGG. Vous pouvez voir les offres ici

Moniteur auto-école, manœuvre, serveur, technico-commercial, conseiller en économie sociale et familiale, community manager….

Nos adhérents sont en majorité issus du commerce hors alimentaire, le bâtiment et le commerce alimentaire avec plus de 50 % entre 0 et 9 salariés.

La moyenne d’âge des salariés au GEGG se situe entre 26 et 45 ans et à 60 % sont des femmes.

Il faut être très flexible pour être salarié d’un groupement d’employeurs, aimé le changement, la variété et se poser les bonnes questions.

Il n’y a aucune routine dans le travail. Il n’y a que des avantages à travailler au sein d’un GE et surtout le GEGG : s’intégrer dans le développement d’entreprises locales du Gers est une opportunité.

 

Le télétravail, le confinement et l’emploi à temps partagé

Lors du confinement, une partie des salariés au GEGG ont découvert le télétravail comme des millions de français.

Pour ma part, cela n’a pas changé grand-chose puisque j’ai travaillé en télétravail à 100 % pendant le confinement… (Mars- Mai 2020), et le confinement aura eu peu d’impact sur le fond : 1 seul adhérent a dû utiliser le chômage partiel car son activité était impactée.

D’autres membres de l’équipe, au niveau des permanents au GEGG (in situ sur Auch, sur site) ont fait des recrutements en visio, par skype, etc… Nous nous sommes adaptés.

L’autre partie de l’équipe de communication (non permanente au GEGG) membres de (6 personnes) étaient en télétravail 100%.

Grâce au télétravail, toute l’équipe a pu maintenir une activité.

J’ai eu la chance donc de maintenir mon activité professionnelle et de surcroit la majorité de mes adhérents ont fait des scores d’audience de site web exceptionnels ! Je pense par exemple à MonOpticien Jaubert, opticien à Auch, qui a saisi l’opportunité de monter sa société de camion d’opticien itinérant à travers le Gers, pour aller livrer les lunettes à domicile, vérifier la vue…

D’autres adhérents comme Cunha et Castera, Artisan menuisier dans la zone Engachies à Auch, a vu ses visites de site internet *3 et une demande de devis * 20 durant les 2 mois de confinement.

Le télétravail, le temps partagé, le fait que les entreprises continuaient à communiquer ont permis de maintenir l’activité économique gersoise.

 

Quels avantages de plus apportent le temps partagé comparé à l’intérim ?

C’est tout d’abord les compétences et des qualifications.

Dans un groupement d’employeurs et au GEGG, nous proposons souvent des salariés aux employeurs avec des compétences exclusives et des qualifications reconnues comme des Bac +3 ou Bac +5, à contrario de l’intérim qui sont plus sur des métiers de première qualification.

Le temps partagé privilégie aussi des missions sans durée maximale et le salarié est sous le cadre d’un CDI de droit commun. Le salarié est aussi mensualisé alors que le salarié en intérim n’est pas mensualisé.

De plus en plus les entreprises locales gersoises souhaitent des personnes qui s’adaptent très facilement et qui ont des qualifications très spécifiques.

Teletravail Temps Partagé

 

Comment le GEGG est un outil intéressant pour le développement de l’emploi dans le Gers et de surcroit avec une augmentation des emplois en télétravail ?

 

Le GEGG est un outil intéressant pour le développement de l’emploi dans le Gers à plusieurs niveaux :

Tout d’abord car il y a une équipe de permanents qui est sur place à Auch dans les locaux pour gérer toute la partie recrutement (direction, recrutement, secrétariat ) et une autre partie de l’équipe communication (6 personnes) en majorité en télétravail et qui sont déployés chez les adhérents. Le GEGG est donc un outil intéressant car il répond à une demande précise de l’adhérent.

Le fait, d’être en télétravail choisi par la majorité des membres équipe de communication, permet d’être plus concentré, plus efficace sur une tâche. Le télétravail à temps partagé permet de répartir efficacement les heures allouées aux adhérents.

Ensuite, le télétravail permet de réduire considérablement la fatigue du temps de trajet. Par exemple pour ma part, étant Toulousain, cela me permet d’enlever 2h de route au quotidien car je me déplace à Auch qu’un jour par semaine.

Aussi, le télétravail nous permet au GEGG de capter des missions qui peuvent être plus lointaines que prévus, par exemple si un adhérent habite à 45 min d’Auch. Le télétravail s’y prête donc très bien.

Enfin, depuis le Covid, les dirigeants d’entreprise se sont très bien adaptés à ce mode de travail et sont donc ouverts à du travail à distance pour faire continuer à faire fonctionner leur entreprise. Finalement le Covid aura bien fait bouger les lignes du temps de travail. « Je travaille plus qu’avant d’être en temps partagé, mais c’est beaucoup plus gratifiant »

 

Le télétravail à temps partagé c’est aussi d’autres avantages :

  • Le meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie familiale. Avec le temps partagé, j’arrive à faire 4h à 5h de sport par semaine avec une vie de famille à 4… J
  • Des économies de carburant : le déplacement 1 fois par semaine sur Auch et chez les adhérents me permet de faire des économies substantielles de Diesel.
  • Travailler chez soi, c’est être aussi plus posé, plus concentré et aussi être beaucoup plus disponible pour un adhérent en réunion.

L’emploi à temps partagé en télétravail n’est pas une solution facile car cela nécessite une grande flexibilité du salarié, une organisation claire de son travail.

Teletravail